Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par CLAR

COMPTE RENDU AG « ET PUIS CLAR ENCORE? »
Samedi 23 mars 2013
Ressentis sur la semaine des luttes
Un temps a été aménagé en début d'AG pour que chacun puisse exprimer sa vision de la
semaine des luttes. Voici un compte-rendu de ce qu'il en reste maintenant :
L'un des points positifs cité de façon récurrente a été la diversité des individus ayant
fréquenté le lieu sur la semaine des luttes. Bien que la question de la présence de salariés ait été soulevée – questionnant ainsi la capacité du mouvement de convergence des luttes à envelopper celle du salariat – le passage de gens nouveaux et différents, ou éloignés géographiquement renforce l'idée de réussite dans l'objectif d'ouverture et et de lisibilité des luttes sont déclarées.

Cet enthousiasme a notamment été exprimé par les organisateurs présents lors de la semaine de préparation : la fatigue et le travail imposant qu'ont représentés cette semaine ont été remplacés par la joie de voir les gens se relayer sur les tâches collectives. Ainsi, la volonté de garder cette dynamique, cet esprit ouvert, cette capacité à réunir des individus venus de plusieurs horizons est apparue dans les discours, accompagnée de cette problématique :

Comment toujours sortir, rencontrer des gens, ne pas se renfermer ? Une perspective d'avenir qui engage sur un travail de longue haleine avec le souhait de garder une dimension politique au sein du lieu. L'idée de séparer le CLAR de la gestion du 22 rue Nadault de Buffon pour éviter l'essoufflement, la perte d'énergie et le renfermement a également été émise. Le potentiel du lieu a en tout cas été retenu, jugé propice à
l'exploration de nombreuses opportunités. Léger point noir peut-être au tableau : le programme était trop chargé, trop ambitieux, tout n'a pas été mené à bien.

On pourra y voir, pour rester dans la lignée optimiste de ce bilan collectif l'expression du fourmillement des idées de chacun.
Perspectives
Décisions – actes
• Le CLAR et la gestion du lieu sont deux choses différentes. Les AG de chacun sont donc à distinguer. Les prochaines AG concernant la gestion et l'avenir du lieu se tiendront le
mercredi 27 mars à 10 heures du matin et le dimanche 31 mars à 17 heures,
avec, pour ce qui peuvent/veulent un rendez-vous à 16 heures pour ranger l'intérieur.
• La fermeture du 22 rue Nadault de Buffon se fera avec un code qui sera installé dés
mercredi puis transmis lors de l'AG.
• Autre précision : Pour ceux qui doivent se faire rembourser des dépenses de la semaine,
s'adresser à Adrien.
• Les collectifs qui viendront utiliser le lieu devront s'autogérer : vaisselle, rangement, etc … afin d'éviter à d'autres de se consacrer uniquement au ménage.
• Pour l'instant, les collectifs ou individus souhaitant utiliser le lieu pourront envoyer
leurs horaires de réunions, etc … au CLAR.
Point juridique et flics
• Les procédures sont en cours, la lettre d'assignation à comparaître est maintenant attendue.
• Deux discours ont été tenus :
- Aux flics il a été dit que la maison est un logement pour quatre personnes et qu'il s'agit d'un lieu d'habitation.
- Aux RG il a été dit qu'il s'agissait d'un lieu mixte : lieu d'habitation et d'activités.
Les conséquences peuvent être différentes selon le choix fait pour le lieu :
- S'il s'agit d'un lieu d'habitation, il peu y avoir des délais plus importants entre la
comparution au tribunal d'instance et le délibéré avant l'expulsion que s'il s'agit d'un lieu
d'activités.
- Si le lieu est dit d'habitation alors que des activités y sont effectivement recensées,
l'expulsion peut-être effectuées sans délais.
En vrac
• Beaucoup de questionnements qui pourront être de nouveaux abordés sont ressortis de la réunion :
Quelle énergie, quel investissement mettre dans le lieu ? Faut il dormir sur place ou réaliser des activités ponctuelles ? Comment aménager le lieu ? Avec quel argent continuer sa gestion ? Qui pourrait le gérer ? Une commission ou bien quelques chose de plus ouvert ? Faut-il instaurer une permanence pour continuer à accueillir de nouvelles personnes ? Peut-on se mettre en relation avec les associations du quartier et les voisins afin de s'ancrer sur le territoire, de poursuivre la dynamique de diversité et à terme de pouvoir défendre le lieu avec les habitants ? Et après l'expulsion, quelles poursuites sont envisageables – location d'un autre local, ouverture d'un nouveau squat, qui va le gérer, etc ... ?
Par ailleurs, des propositions d'activités ont déjà été lancées – atelier bricolage, conférences, etc … - et des collectifs ont déjà prévu leurs AG sur le lieu. Des feuilles de propositions concernant les activités, le programme et l'investissement envisageable pour chacun ont tourné pendant l'AG.


La prochaine réunion "POLITIQUE" du CLAR est samedi 6 avril à 17h