Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par CLAR

25/30 personnes présentes : participant-e-s à RESF, DAL, la Sociale, la Souris Verte, Sud Santé Sociaux, SLB, MCPL, SITF...

1- tour de présentation des personnes présentes, de leurs organisations/collectifs, des luttes en cours, agenda.

Rassemblement jeudi 29 novembre à 11h00 devant la Clinique de la Sagesse à Cleunay puis à 14h00 devant la préfecture de Beauregard.

Réunion pour un comité d'action rennais en solidarité à la ZAD, le mercredi 28 novembre à 17h00 chez Ramon & Pedro.

Réunion du groupe enquête/rencontre le 30 novembre, à 11h45 au bar l'Artiste Assoiffé.

Élaboration du prochain ordre du jour le 30 novembre, à 14h00 au bar l'Artiste Assoiffé.

Prochaine rencontre du groupe programme/investigation le 6 décembre au bar le Papier Timbré : 17h00.

Prochaine réunion du comité le 8 décembre à Solidaires Villejean : 18h00.

Rendez-vous à la ZAD à Notre Dame des Landes le 15 décembre.

<<< Présentation du collectif nantais « Un toit pour toutes et tous ». Leur venue s'inscrit dans une volonté de connaître les initiatives en cours et de les articuler (problématiques du logement et plus largement celles de la précarité). Ils/elles ont rencontré d'autres collectifs afin de construire des échanges plus élaborés face aux impasses et rapports de force défavorables. Dans le but de faire se rejoindre les luttes les unes aux autres, une coordination nationale est prévue le 22 décembre (lieu?). Réflexion faite également sur une coordination au niveau régional.

http://untoitpourtoutesettous.overblog.com/

<<< Une personne de Sud Santé Social expose les problèmes rencontrés face au patronat, à savoir la volonté de casser les conventions collectives et donc à terme d'individualiser les salaires. Une intersyndicale est créée afin de faire face à ce nouveau recul salarial (réductions des droits et garanties collectives). Plus de détails sur lien ci-dessous + rendez-vous de soutien sur l'agenda.

http://rennes.demosphere.eu/node/3267

<<< La lutte à Notre Dame des Landes n'a pas été abordé explicitement mais l'idée d'en faire une lecture commune au sein du comité via l'angle de l'austérité pourrait servir d'outil et d'accroche en vue d'une réappropriation de la lutte sur rennes.

http://zad.nadir.org/

2- Compte rendu de la commission « circulation de la parole, fonctionnement de l'assemblée ». Discussion sur les propositions et adoptions de celles-ci.

Objectifs : faciliter le processus de décision.

2 personnes sont nécessaires, à savoir une modérateur-rice et un preneur-se de parole.

Tour de paroles : cadrer le temps de discussion, contrôler le temps de parole, circonscrire la parole à un sujet précis afin d'éviter l'éparpillement de la discussion.

Possibilité d'intervenir brièvement (via des signes) hors de la liste des tours de parole :

Réponse immédiate : précision ou correction

Proposition/contre proposition (recherche consensus)

Mise en place d'une « double liste » des tours de parole pour prioriser ceux qui n'ont pas ou peu parlés.

Transmettre et reformuler les problèmes en suspend au secrétariat suivant pour organiser l'ordre du jour.

3- Travail en groupe et restitution des discussions.

L'austéritéapparaît comme un prisme d'intervention pour le comité dans les différents champs de luttes existants. Il s'agit non pas de suppléer les collectifs existants, mais que ceux puissent se rejoindre sur des luttes communes menées depuis le comité ou en soutien aux luttes menées par les collectifs/organisations existantes.

a) rédaction d'un intitulé précisant l'objet, le nom,les principes et un contact.

(Provisoirement, à rediscuter, des propositions nouvelles émergeront d'ici la prochaine réunion)

Nom :Comité de Liaison et d'Action Rennais.

Article 1: Le comité réunit des personnes appartenant ou non à des organisations en vue d'informer, soutenir, coordonner, impulser les luttes, toutes les luttes : revendicatives, contre l'austérité, d'émancipation, de réappropriation...

Article 2: Le comité recherche le consensus dans son fonctionnement.

Autres points moins formalisés mais actés: la féminisation des textes, le terme « progressiste » n'a pas été retenu. Le comité disposera bientôt de sa propre boîte mail.

b)discussion sur les propositions de soutien aux initiatives et luttes existantes, et de leurs modalités.

Le comité cherche à porter une visibilité et des liens entre les luttes via une lecture de l'austérité depuis l'ensemble des attaques subies. La rencontre comme venue en soutien depuis le comité dans un premier temps afin d'informer de cet espace et plus largement inviter à participer au comité. Connaître les enjeux, les attentes et les besoins de ces luttes et réfléchir comment nous pourrions agir ensemble : tracts, actions... À été posée la figure de « l'usager » comme intervention possible notamment dans les luttes dans les « secteurs publics » (Ponchailloux, la CAF ou encore le secteur sanitaire et médico-social).

Une commission « enquête/prospective/rencontre » se constitue afin de réfléchir sur des thèmes et de proposer au comité des luttes/actions en résonance et/ou en commun avec les personnes rencontrées (voir agenda).

c) discussion sur le champ des possibles, en terme d'action et de formation, ouvert par une réappropriation à la base de la question de l'austérité.

Ce groupe s'est donné pour objectif d'organiser d'ici le début de l'année prochaine l'ouverture d'un espace de lutte temporaire (inspiré de ce qu'il s'est fait à Brest), où sur une ou deux semaines se dérouleraient les assemblées du comité sur un thème opposant l'auto-organisation à l'austérité, en y invitant des camarades et des personnes extérieurs au comité ou venant d'autres villes.

L'idée est de partir d'une dynamique positive (auto-formations, mise en commun de matériel et de techniques, appropriation d'espaces en ville...) pour ne pas rester dans la stricte opposition à l'austérité sous toutes ses formes.

Pendant cette période d'ouverture, le projet serait d'articuler les réflexions et les débats avec des ateliers pratiques et une série d'actions sur la ville, en choisissant des cibles et des objectifs élaborés dans les temps à venir, et en développant une analyse et un discours qui serait propre au comité rennais.

Pour mettre tout ça en place, deux groupes se sont formés, l'un planchant sur le lieu où se déroulera ce temps d'ouverture, et un autre qui mènera des investigations sur les cibles et les objectifs des actions à organiser, en partant des luttes auxquelles le comité apportera son soutien durant les prochaines semaines.

Prochain Comité le Samedi 8 Décembre à 18h00 au local Solidaires 35.

5 ru de Lorraine à Villejean

Venez nombreuses-x avec de quoi partager une collation éventuellement.

Diffusez l'information et l'existence de ce comité partout !